Hub Innovergne

Objectif : Développer des initiatives sur le territoire pour intensifier les relations entre chercheur·ses et acteurs socio-économiques en matière de transfert technologique, d’innovation et d'entrepreneuriat

Pour encourager l’innovation, notre programme transversal du projet CAP 20-25 met en œuvre plusieurs actions :

  • une bourse innovation pour les doctorant·es
  • le Chèque Recherche Innovation pour l’ensemble des chercheur·es
  • la Résidence Chercheur·e en Entreprise
  • Des actions de sensibilisation et de formation pour les chercheur·es désireux de s’engager dans une démarche de partenariats avec des acteurs socio-économiques.
Pour tout besoin d'information ou d'échange sur votre projet,
n'hésitez pas à mettre un mail sur hubinnovergne.cap2025@uca.fr avec vos coordonnées téléphoniques,
Horaires accueil téléphonique : 9h -17h.

Nos résultats

  Près de 70 projets accompagnés en 24 mois,
soit une moyenne de près de 3 projets par mois
   8 établissements de recherche
du site Clermont Auvergne
impliqués à travers plus de 22 UMR
 
+ de 75 % des porteurs de projets
n’avaient jamais participé
à des projets CAP 20-25
+ de 60 % d’entre eux sont Maîtres de Conférence
50% des projets concernent
des innovations incrémentales
et + de 60 % des innovations de produits
  72 % des projets ont pour partenaires
des entreprises du territoire Clermont Auvergne

28% des partenaires ne relèvent pas
du secteur marchand
22% des projets soutenus
relèvent des SHS

Quelques exemples de projets financés

  • Remplacer des adhésifs à haute teneur en COVs par une colle d'origine bio-sourcée
Les adhésifs structuraux existant sur le marché sont majoritairement composés de matériaux synthétiques, à haute teneur en composés organiques volatils (COVs). Le projet déposé vise à identifier les contraintes techno-fonctionnelles de mise en œuvre d'une colle d’origine bio-sourcée ayant fait l’objet de licence restée inactive. Le partenaire industriel a entrepris des démarches pour monter en Auvergne une ligne de production utilisant un adhésif biosourcé.
Projet porté par Hélène DE BAYNAST (Institut Pascal), en lien avec la PME H2LD.

 
  • Développer la Plateforme Numérique d’Accompagnement au Bien-Etre (PNABE)
Le projet vise l'intégration de différents outils issus des travaux menés en psychologie du bien-être, clinique, ou cognitive à la PNABE afin de tester cette dernière auprès d’échantillons différents et dans des contextes variés, avant d’en proposer une implémentation à l’hôpital. Le second objectif serait de développer le programme en réalité virtuelle.
Projet porté par Mayan CORMAN (LAPSCO), en lien avec le Groupe hospitalier Universitaire Saint Louis.

 
  • Se servir des outils de l'IA pour aider à la sélection parmi des centaines de milliers d'espèces de microalgues
Les micro-algues renferment une chimio-diversité très importante, source à fort potentiel de molécules bio-actives naturelles. Mais la valorisation industrielle des micro-algues s’appuyant sur le choix des souches et de leurs conditions de culture (induction métabolique), une approche par analyse systématique n’est pas possible compte tenu de leur diversité (plusieurs centaines de milliers d’espèces). L’objectif de ce projet est de proposer un outil informatique d’aide à la décision, issu de l’intelligence artificielle, permettant de limiter considérablement le nombre d’expérimentations pour l’élaboration de métabolites à effet santé.
Projet porté par Laurent RIOS (UMR sur le Fromage), en lien avec le groupe GREENSEA.

 
  • Mettre en place un observatoire des eaux usées à des fins de surveillance épidémiologique
Ce projet a pour but de lever deux verrous  pour la mise en place d’un observatoire des eaux usées et des zones de rejet des eaux traitées (standardisation de l’échantillonnage et évaluation de la sensibilité des tests à la détection de la présence de micro-organismes entériques). L’analyse des eaux usées urbaines constitue en effet un outil de surveillance épidémiologique, encore peu exploité et pourtant un moyen de rechercher des agents pathogènes entériques qui circulent dans la population humaine.
Projet porté par Jean-Luc BAILLY (LMGE) en lien avec Clermont Auvergne Métropole

 
  • Concevoir un logiciel de suivi de la végétation pour obtenir un diagnostic écologique des habitats
II s'agit d’un logiciel permettant le suivi de la végétation au moyen de bio-indicateurs végétaux, sur des parcelles permanentes dans les habitats naturels et semi-naturels, afin d’obtenir un diagnostic écologique pertinent des habitats dans une perspective de gestion.
Projet porté par Gilles THEBAUD et Camille ROUX (UniVegE) en lien avec la PME COENOSE
Partenaires de l'éco-système de l'innovation Clermont Auvergne tout au long de vos projets d'innovation :
Clermont Auvergne PEPITE, en partenariat avec le Hub Innovergne pour l'accompagnement de doctorant·es et post-doctorant·es dans une démarche de création entrepreneuriale à partir de leurs projets de recherche.
Clermont Auvergne Innovation
Pôle ingénieurie de projets UCA
Direction de la Recherche et de la Valorisation UCA
INRAE Transfert
CCI Innovation
AURA-Enseignement supérieur-Recherche-Innovation
Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises & les projets innovants
BUSI incubateur de projets issus de la Recherche
Découvrez également le premier épisode de notre série de podcasts "Histoire de transferts", le podcast qui part à la rencontre de celles et ceux qui ont fait le pari de s’aventurer au-delà de l'intimidante frontière qui sépare le monde de la recherche et le monde socio-économique :