• Recherche,
  • Partenariats,

Webinaire CReA-Viande

Publié le 4 juin 2020 Mis à jour le 9 septembre 2020
Date(s)

le 26 juin 2020

Thème : Valorisation des produits carnés par les différents maillons de la filière, du producteur au consommateur

Le vendredi 26 juin 2020 de 10h00 à 12h00 a eu lieu un Webinair co-organisé par CReA-VIANDE et PEPIT (pôles d'expérimentations partenariales pour l'innovation et le transfert aux agriculteurs d'Auvergne-Rhône-Alpes (AURA)) en lien avec le Comité d’Orientation de l’ELevage (COREL) de la Chambre régionale d’agriculture AURA et le Partenariat Recherche Innovation Développement (PRID) AURA sur le thème

Valorisation des produits carnés par les différents maillons de la filière, du producteur au consommateur.


Il a été articulé autour de trois présentations :
 

Débouchés et adaptation au marché

Présentation d’un exemple dans la filière bovine avec l’étude « Où va le bœuf ? » par Caroline Monniot, Idele

L’étude Où va le Bœuf, financée par Interbev, vise à quantifier les couples produits-marchés pour les viandes de gros bovins en France. Les volumes disponibles, abattus et importés, sont répartis dans les différents circuits (vente directe, boucherie, GMS, RHD) grâce à la compilation des données commerciales de 53 opérateurs du secteur. Les résultats montrent notamment que les volumes écoulés en RHD progressent et que de plus en plus de tonnages passent en haché.

Cette étude a donné lieu à la publication d’un Dossier économie de l’élevage http://idele.fr/domaines-techniques/economie/economie-des-filieres/dossiers-economie-de-lelevage/dossiers-2019/publication/idelesolr/recommends/dossier-viande-bovine-francaise-ou-va-le-boeuf-vers-davantage-de-restauration-hors-domicile-et-t-1.html et d’une synthèse de 4 pages pour  l’interprofession : https://www.interbev.fr/interbev/chiffres-cles/ou-va-le-boeuf-quel-produit-pour-quel-marche/

Il a également été présenté plus de 20 fois dans des conférences, lors de journées techniques ou à l’occasion d’assemblées générales de structures agricoles (coopératives, associations d’éleveurs, interprofessions régionales).

 

Qualité des produits carnés

Présentation de l’étude ESCO sur la qualité des produits animaux par Sophie Prache et Véronique Sante-Lhoutellier, INRAE

À la suite des États généraux de l’alimentation et alors que la consommation d’aliments d’origine animale est particulièrement présente dans le débat public, la DGAL (Direction générale de l’alimentation, ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation) et FranceAgriMer ont sollicité INRAE pour dresser un état actualisé de la littérature scientifique internationale sur la qualité des aliments d’origine animale. Vingt experts ont été mobilisés pour cette expertise scientifique collective. La qualité des aliments a été analysée autour de sept volets : leurs propriétés organoleptiques, nutritionnelles, sanitaires, commerciales, technologiques, d’usage et d’image. Ces propriétés se construisent, évoluent et éventuellement se dégradent tout au long de la chaîne d’élaboration de l’aliment. Une attention particulière a été portée aux facteurs de variabilité durant les étapes d’élevage et de transformation d’une part et aux effets de leur consommation sur la santé humaine d’autre part. Les produits étudiés sont les viandes (porcs, volailles, bovins et ovins), chairs de poisson, laits, œufs et les produits issus de leur transformation, avec un focus sur les produits sous signe de qualité.

Un résumé est disponible : https://agriculture.gouv.fr/qualite-des-aliments-dorigine-animale-lexpertise-de-linrae-en-appui-aux-politiques-publiques

 

Attentes sociétales

Présentation des conclusions du projet ACCEPT par Christine Roguet, IFIP

Dans un contexte de profondes remises en cause des systèmes et des pratiques en élevage, le projet ACCEPT, piloté par l’ifip-institut du porc et associant une douzaine de partenaires, a analysé la controverse sur l’élevage, ses acteurs, son audience et les mécanismes sociologiques à l’œuvre, afin d’aider les filières animales à renouer le dialogue avec la société et à adapter leurs stratégies, pratiques et communication à ce nouveau contexte. Après une analyse socio-historique, le projet ACCEPT et la thèse CIFRE qui lui était associée ont combiné les approches qualitatives et quantitatives, à des échelles locales, nationales et européennes. Les travaux ont produit une cartographie de la controverse, une mesure de l’audience des débats dans la population française et une typologie des citoyens français. Le projet a également recensé, en France et dans cinq autres pays européens, diverses initiatives des filières visant à mieux répondre à ces attentes sociétales. Il a proposé un outil pour aider les éleveurs à mieux positionner leurs projets dans leur environnement local.
Enfin, un travail prospectif a permis d’imaginer cinq scénarios pour le monde de l’élevage à horizon 2040.

Le projet a fait l’objet de plus d’une trentaine de publications écrites, de près de 200 présentations orales (conférences, journées techniques, AG).

Pour en savoir plus sur les résultats :
Article de synthèse : https://www6.inrae.fr/ciag/content/download/6811/49584/file/Vol79-21-Roguet%20et%20al.pdf
Vidéo mon projet en 3 min : https://www.youtube.com/watch?v=Hgdq1gxJALc
Site internet dédié : http://accept.ifip.asso.fr/


Vous pouvez retrouver l’ensemble des présentations sur le site de CAP 20-25 ci-dessous.

Le Webinaire est disponible sur le site de la Chambre régionale d’agriculture AURA, https://aura.chambres-agriculture.fr/



 / 1